Métalu A ChahuterMétalu A Chahuter
recherche

Histoires et détours

Juillet 1898 - Date officielle de la naissance de la société des Ateliers et Chantiers de France (ACF), fondée par des entreprises de courtage maritime, la chambre de commerce et l’État. Six cales de lancement sont créées à l’est de la ville, sur 11 hectares.

1956 : L’état et Usinor décident la construction d’une usine.

1965 : Création du Port Autonome de Dunkerque

En 2013, le FRAC va prendre ses quartiers dans ce lieu symbolique qui a fait l’objet d’une proposition architecturale conçue par l’agence parisienne Lacaton & Vassal. Prônant une esthétique minimaliste et harmonieuse qui privilégie et optimise l’existant, ces architectes ont proposé de juxtaposer à l’ancienne halle un bâtiment jumeau de même dimension. Cette halle, qui renvoie à une page de l’histoire industrielle de la région, sera idéale pour accueillir des œuvres monumentales.

22 mars 1902 : lancement de l’Adolphe III, le premier navire construit aux ACF.

Entre-deux guerres : les Chantiers se relèvent difficilement de la Grande Guerre puis de la crise des années 30 et lancent nombre de bâtiments militaires (Adroit, Vauban, Triomphant...). Sans oublier le plus gros pétrolier du monde, l’Émile-Miguet en 1937.

1973 : Inauguration d’Usinor-Mardyck (11 000 salarés)

1974 : Raffinerie de pétrole Total

La superbe architecture de l’AP2 ne se contente par d’établir symboliquement un pont entre le passé et le futur. Elle lance aussi un défi au FRAC qui dorénavant bénéficie d’un site qui lui est propre. En hommage à l’histoire du bâtiment et de la ville de Dunkerque, le nouveau chapitre qui s’ouvre pour le FRAC à l’AP2 se veut être un chantier, un lieu de construction, un laboratoire collectif d’où sortiront des projets ambitieux, singuliers et propres à ce territoire en mutation.

1946 : Les ACF sont dévastés par les bombardements. On procède au relevage des pétroliers Seine et Saône.

1950 : les ACF fêtent leur cinquantenaire et la naissance de l’AP2.
Commence l’ère des grands pétroliers.

1960-1980 : Le traffic passe de 8 millions de tonnes en 1960 à 41 millions en 1980. Implantation d’Air liquide, Vallourec, Centrale EDF. Urbanisation de Grande Synthe, Saint Pol et Petite Synthe.

Basé à Dunkerque depuis 1996, le FRAC Nord-Pas de Calais est l’un des seuls FRAC a bénéficier d’une dimension internationale exprimée aussi bien dans la richesse de sa collection, qui compte près de 1500 œuvres contemporaines, que dans les actions et les collaborations qu’il mène depuis sa création.

1977 : crise pétrolière oblige, les premiers nuages planent sur les chantiers navals. L’heure est à la réduction de personnels. Redevenus Chantiers de France-Dunkerque en 1972, les Chantiers deviennent la branche navale de la Société métallurgique et navale Dunkerque-Normandie (SMNDN), propriété du groupe Empain-Schneider.

Années 70 : Crise industrielle dans la sidérurgie, la métallurgie, le pétrole et la pétrochimie.

1980 : Mise en service des premiers réacteurs de la Centrale nucléaire à Gravelines (plus puissante de l’Europe de l’Ouest)

En parallèle de son projet d’implantation dans l’AP2, témoin des Chantiers navals de France, d’ici 2013, le FRAC Nord-Pas de Calais réaffirme sa volonté de développer et d’innover dans ses actions de médiation. Le public, au cœur du projet, participe de manière active : au travers de plateformes interactives d’échanges et d’écoute avec le public, le FRAC devient un lieu privilégié de projets participatifs.

Années 80 : lente descente aux enfers.- Les deux car-ferries commandés par la Stena, armement plutôt pointilleux, sont l’arbre qui cache la forêt. Dunkerque fusionne en 1983 avec La Ciotat et La Seyne-sur-Mer : la Normed est née.

Années 90 : Le monde portuaire dunkerquois est en pleine mutation

Années 2000 : Record de traffic en 2008 (57,7 millions de tonnes)

Les Chantiers manifestent à Dunkerque, à Lille, à Paris. En vain. En 1986, 1 500 salariés partent en congés de reversion alors que l’âge de la « préretraite » est fixé à 53 ans. Le 15 avril 1987, à 14 h 32, le dernier navire construit à Dunkerque quitte son ber de lancement. Le train-ferry Nord-Pas-de-Calais ne quittera définitivement les Chantiers que le 15 janvier 1988, date communément retenue comme le fin de cette aventure dunkerquoise. Suivront la mise en vente, aux enchères de 2 500 lots et la disparition des grues (entre 1987 et 1989), symbole des chantiers navals.

nous suivre

  • RSS
  • Facebook
  • YouTube
Bureaux : 161 rue Roger Salengro ● 59260 Hellemmes Lille
Tél. 03 28 07 32 27 ● infos@metaluachahuter.com
Ateliers : 122 rue Dordin ● 59260 Hellemmes Lille
texture fond de page